#TwinC est une fiction architecturale développée par une équipe d’explorateurs de l’École d’architecture de Nancy pour l’exposition “l’Utopie à l’oeuvre” qui marque les 500 ans du château de Chambord.

Nancy fait partie des 18 écoles d’architecture sélectionnées aux quatre coins du monde par Dominique Perrault, grand prix national de l’architecture, dans le cadre du concours international «Chambord inachevé». Lancé par le Domaine national de Chambord, l’enjeu du concours est d’imaginer autant de fictions architecturales à partir de l’œuvre exceptionnelle de François Ier et Léonard de Vinci. Ces fictions sont présentées du 26 mai au 1er septembre 2019 à Chambord (France) dans la grande exposition “l’utopie à l’oeuvre” qui célèbre les 500 ans de la fondation du château.

Hortense, Aurélien, Jonas, Théo, Alban, Manon, Clément, Enguerran, Quentin, une équipe de jeunes explorateurs de l’école d’architecture de Nancy, recrutée et animée par Lorenzo Diez, enseignant et directeur de l’établissement, a développé cette proposition originale nommée #TwinC. La fiction part du concept de gémellité en architecture et poursuit deux ambitions. D’une part, de revenir à la genèse de l’œuvre de Léonard de Vinci en achevant son escalier en vis à quatre révolutions placé au centre du donjon. D’autre part, de créer un nouveau château qui, en retrouvant le mouvement giratoire inscrit dans son plan d’origine en svastika, aurait absorbé son territoire jusqu’à l’autonomie environnementale et technologique résolument contemporaine. 

Le médium choisi pour créer cette fiction est le fameux jeu vidéo Minecraft. Jeu d’architecture par essence, utilisé aux quatre coins de la planète, il offre la possibilité de construire une utopie accessible à tous.

Afin d’introduire les deux volées d’escalier manquantes dans l’oeuvre du Maître italien, la cage d’escalier du donjon a été extrudée sur un axe vertical (axe des Z) jusqu’à doubler sa hauteur, comme un ressort qui se détendrait. L’espace ainsi dégagé permet de glisser les deux spirales d’escalier manquantes, à l’image d’une molécule d’ADN, achevant ainsi l’œuvre originelle. Ce faisant, le reste du donjon a suivi la même déformation et son élévation a doublé de hauteur laissant apparaître de nouveaux espaces intercalés entre chaque étage existant. Ils servent à répondre au deuxième objectif de la fiction #TwinC.

Apparaît ainsi un nouveau château, un Chambord augmenté disposant d’espaces supplémentaires permettant d’installer un écosystème productif et technologique. Ce château dans le ciel, référence à l’univers de Miyazaki, est imaginé sur la base d’une grammaire architecturale issue de deux icônes internationales de l’architecture francaise : la tour Eiffel pour les éléments de soutien et le centre Pompidou pour les éléments de distribution.

Après que Stanislas a été le principal habitant des lieux, Nancy retourne à Chambord, à l’orée du XXIe siècle avec son École d’architecture. #TwinC livre un récit architectural onirique où Chambord devient un château augmenté qui retrouve son mouvement giratoire jusqu’à devenir son propre environnement.

Lorenzo Diez, mai 2019

extension Network-wide options par YD - Développeur Wordpress